Blog PMA·FIV 1

Level 3 : les embryons

FIV : flashback sur le transfert
Il y a quelques semaines de cela, la biologiste nous avait expliqué en détails les différentes étapes de notre FIV à venir, et tenté avec nous de tout planifier (la pauvre… Si elle avait su que ses tentatives étaient vaines et que mon J1 arriverait avec huit jours d’avance…). Elle avait sans s’en rendre compte plongé Psychoti dans un état de stress avancé, au point qu’il m’avait chuchoté, quand elle avait quitté le bureau pour récupérer un énième papier (le papier Zika – vous savez, celui qui nous interdit de partir en vacances où on veut) « ca va tu comprends tout ? Tu arrives à suivre ??? ». L’organisation d’une FIV, ce n’est pas une mince affaire.
Et puis elle nous avait posé la fameuse question : « vous voulez transférer un ou deux embryons ? » Ce à quoi j’avais répondu « un » pendant que Psychoti disait « deux ». Ha. Le fameux désaccord parental sans doute. Elle avait finalement inscrit sous son beau planning « transfert de un ou deux embryons selon état » (comprenez : « s’ils sont trop moches pour être congelés, on en met deux ; dans le cas contraire on tente avec un »). Elle nous avait quand même demandé d’y réfléchir et d’en reparler.

A ce moment-là, nous n’avions même pas encore commencé les injections. Je trouvais extrêmement difficile de me projeter si loin, sans même savoir si nous allions réussir à créer des embryons. Alors, y réfléchir, d’accord, mais en se basant sur quoi ? Sur le simple fait de savoir si nous voulions ou non des jumeaux ? En tout honnêteté, la gestion de jumeaux nous avait toujours fait plus peur qu’autre chose. La seule chose qui nous séduisait vraiment dans cette aventure-là, c’est que ça nous sortirait définitivement de la PMA.

Alors en rentrant, nous avons fait nos devoirs grâce à notre éternel ami Google. Les sites sur lesquels nous sommes tombés, comme bien souvent en PMA, n’étaient pas très clairs. Ils donnaient des chiffres un peu différents les uns des autres, sans citer leurs sources et sans forcément être datés. Nous avons fini bon grès mal grès par dégager une petite tendance : un embryon transféré nous donnait approximativement 20% de chance ; deux embryons 35% (25% de grossesse simple ; 10% de grossesse gémellaire).

C’est donc sur ces données un peu floues (et à la véracité discutable) que nous avons fait notre choix : pour nous, ce sera deux embryons. Enfin si possible. Et c’est avec ce « si possible » en tête que nous nous sommes rendus au centre PMA de bon matin pour notre transfert. Nous ne savions absolument ce qu’étaient devenus nos 4 zygotes en l’espace de 24h et espérions très forts qu’1 d’entre eux au moins était devenu embryon.

Bien sûr, l’équipe était en retard. Les minutes s’égrainaient, le 10h30 s’est transformé en 11h, et même si la gestion de la vessie pleine (« pour faciliter le geste ») commençait à bien m’occuper, je ne pouvais m’empêcher de psychoter. Je me raccrochais à l’idée qu’ils se seraient quand même donnés la peine de nous téléphoner si le transfert avait dû être annulé.
Enfin, notre Gynéco PMA est venue nous chercher. Et est entrée directement dans le vif du sujet : « alors aujourd’hui, nous avons 2 beaux embryons J2 à vous transférer. Les autres seront poussés jusqu’à J5 pour être congelés ».
Mince alors ! On allait avoir notre transfert double ! Et elle a dit qu’ils étaient beaux ! Et qu’il y avait des petits bonus !
J’ai demandé si les 2 autres aussi étaient de bonne qualité. C’en est suivi un petit moment de flou, quand elle nous a répondu, l’air de douter « mais il en reste plus que 2… ». Sueur froide. J’ai bien cru pendant quelques secondes qu’elle s’était trompée de dossier et ne parlait pas du tout de nos embryons à nous.
Elle a ouvert la petite trappe magique qui donne sur le labo biologiste. On a dit bonjour à la biologiste, qui nous a tout expliqué : « sur 15 ovocytes ponctionnés, 7 seulement étaient matures. Hier matin, on a constaté que 4 d’entre eux avaient été fécondés. Finalement, un petit 5e a rejoint les autres et aujourd’hui, ils sont tous devenus embryons. On les surveille de près mais, on essaie aussi de les déranger le moins possible, alors les bonnes surprises comme celle-là arrive ! Et 5 sur 7, c’est un très très beau ratio ! »
Ca faisait beaucoup de chiffres et beaucoup d’informations à assimiler. Alors j’ai mis mon cerveau sur pause et me suis concentrée sur l’essentiel : nous avions 5 embryons, nous allions pouvoir en transférer 2 comme prévu et tenter d’en congeler 3 pour des tentatives ultérieures.

A la suite de quoi, tout euphoriques que nous étions, nous avons vécu notre premier transfert.
Tout s’est extrêmement bien passé. Ça a été rapide et indolore. Et nous avons en prime eu cette chance merveilleuse de voir nos embryons arriver en direct dans mon utérus grâce au suivi échographique. Notre Gynéco PMA a dit « voilà je suis bien en place, et maintenant je vais pouvoir les transférer ». Et flouf, d’un coup, deux petites perles sont arrivées à l’écran. Psychoti s’est exclamé « oh c’est fou ! » et moi, j’avais le cerveau complètement vide. C’était magique. Simplement magique.

Level 3 : 2 embryons sont bien au chaud dans mon ventre. Nous savourons ce bonheur, même si nous savons qu’il ne sera peut-être qu’éphémère.

Publicités

34 réflexions au sujet de « Level 3 : les embryons »

  1. Merci de partager ces moments avec nous….je n’avais pas le moral ce matin. Voilà des mots qui me font l’effet d’un rayon de soleil : Ça fait du bien et ça réchauffe! ☀
    Bonne suite. Je rejoins les autres commentaires: Je croise à fond pour vous!

    Aimé par 1 personne

  2. Copine de galère, je te lis en sous-marin depuis qq mois… Merci de partager avec nous toutes ces étapes !!! J’ai le sentiment que tout s’annonce pour le mieux.. pas de folies ces prochains jours. J’espère lire un level 4 : TG positif !!! Je t’envoie mes meilleures pensées !!

    Aimé par 1 personne

  3. J’imagine déjà le plaisir quand le biologiste te dit que tu as 5 beaux embryons, c’est bête mais au moins, c’est ça de gagné !!!
    Est-ce qu’il va y avoir un Level 4 sur le nombre de congelés?
    Allez, encore une semaine (je suppose que la prise de sang est à DPT14), on croise les doigts !

    Aimé par 1 personne

      1. Héhé, comme je te comprends! J’étais heureuse d’avoir 1 embryon d’accroché mais limite déçue de ne pas en avoir 2 et donc en me disant qu’il faudrait probablement repasser par la case pma pour un ptit 2ème 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s