Blog PMA

Ce que je ne comprends pas

Résumé des épisodes précédents :
Hope part du postulat que mes ovocytes seraient de bonne qualité sur cycle naturel (du moins de meilleure qualité que sur cycle stimulé) et qu’il y aurait tout autre chose qui bloque, comme par exemple des adhérences cachées qui empêcheraient les spermatozoïdes de passer. Elle me propose une cœlioscopie pour vérifier et enrayer le problème, suivie d’un an d’essais naturel.
La biologiste prône aussi le naturel, mais sans opération et avec coup de pouce médical : insémination sur cycle naturel puis, en cas d’échec, ponction sur cycle naturel. 
Nous restons persuadés de notre coté que mes ovocytes ne tiennent pas plus la route au naturel que stimulés et que c’est ça, la base de notre infertilité. On penche donc pour le don.

J’ai la connaissance de mon corps et une intuition qui me colle au cœur. Une trouille monstre de subir une cœlioscopie pour rien. Et un gros ras le bol des diagnostiques, aussi. J’aimerai tant que la prochaine tentative, enfin, soit « pour de vrai ». Qu’elle nous offre une réelle chance d’avoir un bébé.
Néanmoins nos médecins ont pour elles l’expertise, le savoir médical, l’expérience. Alors on les écoute et on se questionne. Beaucoup.


Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi Hope se pose la questions d’éventuelles adhérences qui empêcheraient les spermatozoïdes de remonter dans les trompes et accéder à l’ovocyte. Moi je croyais que l’hystero-truc-graphie qui fait un mal de chien avait écarté ce problème et montré que chez moi, pas de soucis, ça passe large.

Ce que je ne comprends pas, c’est comment j’ai pu avoir un taux bHCG positif en février dernier si j’ai effectivement les trompes bouchées.

Ce que je ne comprends pas, c’est comment Hope en est venue à la conclusion que mes ovocytes pouvaient être de qualité au naturel. Moi je croyais que mes cycles bancals avec ovulation tardive et phase lutéale courte étaient justement le signe qu’au naturel, rien ne va. Sans compter qu’on m’a diagnostiqué une déficience en LH, ce qui n’augure quand même rien de bon pour leur maturation. Alors même si on me trouve et m’enlève des adhérences, j’ai du mal à croire au miracle de l’ovocyte manifaïque et du bébé couette.

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi la biologiste veut tenter une insémination sur cycle naturel. Si comme le soupçonne Hope il y a des adhérences qui bouchent le passage, l’insémination ne suffira pas pour faire se rencontrer spermatozoïdes et ovocyte. Et si comme je le pense le problème réside dans la qualité des ovocytes, alors l’insémination ne servira à rien non plus.

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi j’ai l’air d’être la seule à penser que la vraie solution, c’est le don. Et pourquoi les médecins ouvrent de grands yeux horrifiés quand je leur en parle. Ca me semble pourtant tellement évident au vu de notre dossier…

Ce que je comprends par contre aujourd’hui, c’est que notre infertilité est plus que jamais inexpliquée. Hope penche pour des adhérences cachées, moi pour la qualité des ovocytes et la biologiste avoue tout simplement ne rien y comprendre. Qui a raison ? Ça, c’est la question à un million…
Ce que je comprends mieux, du coup, c’est l’intérêt d’une ponction sur cycle naturel. Si cela nous donne un ovocyte de qualité, alors on aura la preuve que j’avais tord, et que le problème est ailleurs. La cœlioscopie sera la suite logique, et deviendra du coup beaucoup plus acceptable. Si par contre l’ovocyte est rabougri, alors ça me confortera dans ma position, nous permettra de tourner la page de la PMA classique et partir pour le don de manière plus sereine.
Mais ça veut dire aussi vivre une ponction diagnostique de plus… Et moi à l’heure actuelle, j’en ai clairement ma claque des FIV diagnostiques.

J’ai pris mes rendez-vous IRM et chirurgien pour septembre. Peut-être que ça me confortera dans mes convictions. Peut-être que ça m’ouvrira à l’intuition de Hope. Ou peut-être que ça mettra encore plus le bazar dans ma tête et me montrera que définitivement, le mystère quant à notre infertilité reste entier. Et qu’il nous faudra alors prendre une décision au petit bonheur la chance pour la suite de notre parcours.

Publicités

27 réflexions au sujet de « Ce que je ne comprends pas »

  1. De ce que j’en lis régulièrement, Hope n’a pas l’air d’avoir quelque chose contre le don … Mais je comprends toutes les questions que tu te poses, surtout que tu as vécu pas mal de temps avec des cycles naturels donc tu le sais s’ils sont chelou (moi j’ai des spottings dès J16 sur cycle naturel depuis des années maintenant, autant dire que je me pose pas mal de questions sur ma qualité ovocytaire).
    J’espère que tes examens de septembre te permettront d’y voir plus clair. Hope et la biologiste n’ont toujours pas l’intention de s’accorder sur une conclusion unique ? Bise !

    Aimé par 1 personne

    1. Hope n’a effectivement rien contre le don, mais elle voudrait qu’on explore toutes les pistes avant d’en arriver là. Sauf que nous, on n’en peut plus de passer notre temps à explorer. Et pour le reste… Pas de conclusion unique non. D’autant qu’on n’a revu ni l’une ni l’autre pour cause de vacances, et qu’on ne les reverra pas avant octobre… (oui, c’est long !) Bises

      Aimé par 1 personne

  2. Beaucoup de questions en effet. Je les comprends et trouve ton raisonnement logiques. Je suis un peu comme ça, j’ai besoin d’être « convaincue » moi aussi, je n’accepte pas sans comprendre.
    As-tu clairement eu l’occasion de poser ces questions à Hope? Tu ne remets pas en cause son diagnostic au fond, tu veux le comprendre, et c normal.
    C’est normal mais c’est peu courant ; je me souviens avoir bataillé en début d’année avec mon ancien centre, et avoir entendu de la gynécologue et de la biologiste « la plupart des gens ne peut pas comprendre, et dans ceux qui le peuvent, la plupart ne veut pas vraiment savoir… »
    Déjà que pour des spécialistes, se mettre à notre niveau de non spécialistes c difficile, difficile de réaliser que certaines choses ne sont pas évidentes pour les patients, même informés.
    Donc ca peut expliquer. Et si tu demandes, si tu exprimes ton raisonnement, tes questions précises et ton besoin impératif de comprendre, il est probable que tu aies des réponses.

    Aimé par 1 personne

  3. Il faudrait prendre note de toutes ces questions et les poser à Dr Hope. C’est pénible d’être dans l’incompréhension, d’autant que tu vis avec ton corps depuis toujours (t’as vu je suis perspicace !) donc même si on ne sait pas vraiment comment notre intérieur est fait, on vit tout de même nos cycles, nos sensations, nos essais et nos échecs donc on est plutôt légitime quand on sent qu’un truc cloche…
    Bref il te faut des réponses !!!
    Des bisous profites bien de ton été.

    Aimé par 1 personne

  4. Pour commencer pour tes ovocytes… on m’avait fait la même suggestion car je réponds fortement aux protocoles (plus de 15 ovocytes matures à chaque fois). Je ne suis pas OPK mais une fausse OPK avec des ovaires multi folliculaires. Du coup l’idée était de laisser faire la nature pour ne pas « bourrer » les ovaires, ce qui peut altérer la qualité des ovocytes qui n’ont pas assez de place pour évoluer comme il faut (on est d’accord Ca reste une hypothèse! D’autant que je suis tombée enceinte naturellement avec à chaque fois une fc, donc quelque part je connaissais un peu la réponse, même si l’on pouvait incriminer mes spermatozoïdes… on ne le saura jamais).
    Concernant Hope, son credo cest que tant qu’il y a de l’espoir avec nos gamètes , elle tente, pour comprendre et nous orienter au mieux. Dans notre cas, elle souhaitait rapatrier nos embryons vitrifiés de Poissy et pousser leur culture pour les observer. Ce que j’ai refusé. Car comme toi j’étais à bout. Comme toi je pense que j’avais tourné une page et j’étais décidée à aller vers le don. Elle a insisté sur pas mal de points psychologiques quand on lui a fait part de notre décision (ce qui nous a amené à être sûrs de nous et à nous poser des questions auxquelles nous n’avions pas pense). C’est déroutant mais super pro…
    alors si tu veux te lancer dans le don, que tu es sûre de toi, dis lui et elle te suivra si elle estime que cest en effet une solution viable. A un moment donné, c’est inexplicable mais il faut s’écouter. Et se préserver.
    😘😘😘

    Aimé par 5 people

    1. Merci beaucoup Carotte pour ton retour d’expérience. Je me retrouve effectivement beaucoup dans votre parcours et votre réflexion psychologique. On revoit Hope après le rdv IRM et chirurgien, histoire d’avoir toutes les cartes en main. On rediscutera de tout cela avec elle à ce moment là. Mais elle nous a déjà dit que si on voulait vraiment partir en don, alors elle nous suivrait. Gros bisous

      Aimé par 2 people

      1. Tu as raison et mille fois raisons. Pour moi mieux vaut avoir des remords que des regrets : avoir toutes les cartes en main va dans ce sens. Quelle que soit ta décision puis votre nouveau chemin, n’oublie pas que je suis la,
        N’hésite pas… 😘

        Aimé par 1 personne

  5. C’est très difficile d’être encore dans le flou, de devoir passer des examens complémentaires mais surtout d’envisager cette FIV diagnostique. C’est un investissement personnel tellement important qu’il est vraiment dur de devoir supporter un tracas, une prise de tête quotidienne pour peut être « rien » au bout. Et un traitement FIV n’est pas rien justement.
    Des fois, les médecins ont beau faire leur possible, ils ne trouvent pas toujours l’explication au problème. Pour ma part, je ne saurai jamais pourquoi ma grossesse s’est terminée ainsi. Et pourtant j’en ai eu des examens après.
    Quant à l’année d’essais naturels, je trouve que c’est beaucoup et que vous avez vraiment besoin d’avancer maintenant. Surtout quand l’idée du don commence à s’immiscer dans votre esprit.
    J’espère ne pas été trop directe mais cela m’attriste de voir encore aujourd’hui que vous faites du sur place alors que vous avez connu suffisamment d’épreuves.
    Bisous de soutien.

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois que tu as mis le doigt sur quelque chose d’important : on n’a pas arrêté d’espérer toutes ces années que les médecins nous expliquent, et trouvent enfin le problème. A tel point que parfois, comprendre semblait devenir le plus important dans notre quête… Aujourd’hui on se dit que peu importe les raisons. Si on a un bébé sans avoir rien compris, alors ça nous ira très bien comme ça.
      Sinon ne t’inquiètes pas, tu n’as pas été trop directe ! L’année d’essais naturel me pèse d’avances, et fait elle aussi pencher la balance du côté du don.

      Aimé par 1 personne

  6. hello. juste un petit commentaire si ça peut t’aider dans ce choix impossible:

    j’ai aussi subi un coelio « pour rien ». Au final je suis « contente » (enfin ,vu les circonstances) de l’avoir fait parce que au moins ce chapitre là est clos, que certaines questions ne se posent plus. Mais bien sûr j’aurais préféré l’éviter, on se rassure juste comme on peut à postériori.
    Sur le plan plus factuel: comme je n’avais rien, l’opération n’a duré que 30 min. L’anesthesie a donc eu des effets très limités, et les 15 jours d’arrêt m’ont plutôt servi à me remettre de mon stress accumulé depuis plusieurs mois de PMA que de l’opération.
    Les douleurs n’ont duré vraiment qu’une journée (et encore dès la sortie de l’hôpital, quelques heures après intervention, je montais mes deux étages sans problème.).
    Donc bien sûr ce n’est pas bénin, et j’avais une trouille bleue de passer sur le billard, et je ne t’encourage vraiment pas à subir une intevention aussi invasive « pour voir » comme il me l’ont dit.
    Mais juste pour te dire que si réellement tu n’as rien, la durée de l’intervention influence les conséquences post-op dans le bon sens; ce que pour ma part j’ignorais et ça a été une bonne surprise.
    pour le reste, courage, toutes mes pensées…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Birdie. Toutes ces questions auxquelles tu réponds par le biais de ton expérience, je comptais bien les poser au chirurgien en septembre. Tu me donnes un avant goût des réponses du coup…

      J'aime

  7. Je comprends que tout ça devienne incompréhensible pour toi. Si je peux me permettre, j’ai fait des ponctions sur cycles nat et à côté du reste ce sont de vraies vacances : pas de traitement ou presque, une ponction éclair, pas d’anesthésie générale (mes fiv normales ont toujours été sous AG) juste un peu de gaz et d’hypnose, à peine de déception si ça loupe parce qu’on y va en sachant combien l’espoir est mince (dans mon cas une ponction blanche et un embryon qui n’est même pas arrivé à J2, la ponction sur cycle nat était mon choix, je voulais voir ce que ça donnerait, sans pression), et puis ça va vite, ça n’engage qu’un cycle, par rapport à une FIV normale qui peut commencer longtemps avant si t’es en protocole long et qui demande trois cycles de repos après… Tout ça pour dire que ce ne serait pas la pire des ponctions diagnostics si tu te décidais à la faire.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Choco pour toutes ces précisions. Au début, la FIVnat me semblait limite ridicule, mais plus j’y pense et plus j’y trouve un intérêt. Et comme tu dis, ce sera le moins lourd de tous nos protocoles… A réfléchir, et à en reparler avec Hope (qui contrairement à la biologiste n’était pas du tout emballée). Des bisous

      J'aime

  8. Dur dur de vouloir trouver du rationnel dans tout cela. La PMA reste quand même assez expérimentale, on essaie cela, on tâtonne, on fait des hypothèses, on ajuste… et derrière il y a un couple, beaucoup d’espoir et aussi beaucoup de fatigue à devoir passer par tout cela. J’espère que la nouvelle équipe saura trouver des réponses. Courage d’ici octobre avec tous ces nouveaux rdv 😘

    J'aime

  9. Beaucoup de questions qui s’est normal te prennent la tête…
    Plusieurs solutions te sont proposés il y a de quoi ne plus savoir quoi faire ou aller sachant que vous aviez fais un pas vers le don..
    J’espère sincèrement que tes examens et rdv de septembre t’aideront à y voir plus clair. Néanmoins, l’histoire de ponction sur cycle naturel me semble cohérente. Ma Gynéco m’avait également parlé ( j’ai des stimulations difficiles à se mettre en route , et du coup j’ai vraiment cette sensation qu’on tire sur mes ovocytes, d’autant que mon à amh est à 1,60) que mes ovocytes doivent être de meilleures qualités naturellement..car après fiv 2 j’ai évoqué les Iac si mon mari gagné en mobilité pour avoir un traitement plus léger. C’est la qu’elle m’avait expliqué qu’effectivement ça altererait moins la qualité des ovocytes et que naturellement il doivent être bien meilleur.
    Tout ça pour te dire que néanmoins, le raisonnement semble tenir mais je comprend que ne te garantissant pas que tout sera mieux et que ça fonctionne cela ne t’enchante pas de redémarrer une énième fiv diagnostique.
    Je pense bien à toi Psychota, j’espère que vous connaîtrez bientôt des jours meilleurs tous les deux. Je t’embrasse 😘

    J'aime

  10. Qu’elles sont dures, ces incertitudes… Ta réflexion semble toutefois avancer, et vous aurez encore plus de cartes en mains après ces rdv. Après, il faudra suivre votre instinct pour agir en accord avec vos intuitions et ce que vous êtes encore capables d’encaisser. Des bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Cali. Tout cela est bien compliqué à vivre, oui… d’autant que les rdv de la rentrée sont loin (vive le mois d’août !) et qu’on ne sait plus trop ce que notre instinct nous dit de faire après tout ça… Tout le monde nous dit « ecoutez-vous ! ». Mais que choisir quand la petite voix intérieure ne nous dit plus rien ?! J’espère que ça va de ton coté, bises

      J'aime

      1. Je partage ta détestation du mois d’aout, et cette impression que le monde s’arrête de tourner jusqu’en septembre (les qq tentatives téléphoniques de fin juillet qui nous ont demandé de rappeler dans 6 semaines….rrrrr). La petite voix intérieure est dans le tumulte, car vous avez des rdv de planifiés, et êtes dans l’attente d’informations. Mais sois confiante, elle est présente et je pense que tu l’entendras au moment opportun. Ça va mieux de mon côté, mais ça reste une période de grand flottement et d’incertitude également, je ne sais pas trop où tout cela va nous mener non plus. Bref, des bises, en espérant qu’on retrouvera toutes et tous la lumière rapidement.

        Aimé par 1 personne

  11. … Au risque de me répéter… Toujours pas essayé de supprimer le gluten? Infertilité inexpliquée, 4 ans et demi d’essais, 4 inséminations, des années et des années (des décennies, en fait) sans jamais tomber enceinte malgré une contraception très, très approximative voire inexistante. 39 ans, acculée, je ne me voyais pas commencer les FIV puisqu’on n’avait pas ciblé le problème… J’ai arrêté complètement le gluten début janvier et suis tombée enceinte naturellement en mars… Ma date d’accouchement est prévue pour décembre…
    Qu’est-ce que cela coûte d’essayer?!!….

    Aimé par 1 personne

  12. Psychota,
    Ce soir je relis ton post pour la 2e fois, et non, je ne sais pas quoi dire. J’aurais aimé t’apporter une idée de génie ou un mot juste pour t’aider à y voir plus clair. Tellement de choses qui semblent poser encore plus de questions que donner des réponses …pfiou !
    Rassembler les fruits de tes réflexions, ainsi que les sages conseils que j’ai pu lire dans les commentaires (en effet, la fiv sur cycle naturel n’a rien de comparable avec la grosse artillerie d’une Fiv classique ou icsi) d’ici ton rdv d’octobre, et en discuter avec Hope. Sachant que d’ici là, tu auras encore avancé sur ton chemin…
    Faire des choix de manière à ne rien regretter, voilà aussi un élément important.
    Dans tous les cas, je continue et continuerai à te suivre, t’encourager et tenter de te faire sourire !
    Je t’embrasse et espère que vous profitez tout de même de votre été.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s