Blog PMA·FIV 3

Plus belle au naturel

Au lendemain du rendez-vous avec Hope, assise à mon bureau, j’essaie de me motiver à travailler pour les deux jours qu’il me reste à tirer avant nos vacances. Ou au moins me motiver à faire illusion. Tout plutôt que continuer à fixer ainsi mon écran vide. Et puis mon téléphone a sonné. Un numéro inconnu, mais non masqué. J’ai décroché : c’était la biologiste.

Elle revenait tout juste de congrès, et s’est excusée pour le petit couac du labo (le fait qu’on ait été oublié ?! Ha ba oui effectivement on peut parler d’un « couac ». Voir même un peu plus que cela, en fait…), puis est entrée dans le vif du sujet.
Elle pense comme Hope que les stimulations achèvent mes ovocytes. Elle soupçonne elle aussi qu’au naturel, ils se débrouillent bien mieux que cela. Aussi nous propose-t-elle deux options : une insémination sur cycle naturel ou une FIV sur cycle naturel.

Pour elle, la situation n’est pas du tout la même que du temps de nos anciennes inséminations puisqu’il y a eu depuis embolisation de la varicocèle de Psychoti. Je lui rappelle quand même qu’à cette époque, les spermogrammes étaient plutôt bons, tous identiques et qu’à l’echo, la varicocèle n’existait pas. C’est bien après que les choses avaient commencé à se gâter (au moment de la FIV 2, ce qui nous avait valu un passage surprise en ICSI, d’ailleurs).
Je sens qu’elle ne m’écoute qu’à moitié. Ou alors ça ne lui plait pas que j’écarte d’emblée une de ses options. Quoiqu’il en soit elle enchaîne sur sa deuxième proposition : la ponction sur cycle naturel. Un bon moyen pour connaître l’état réel de mes ovocytes ! Je le concède, c’est un bon moyen. Sauf qu’une chose me chiffonne : quelles sont les chances pour que je tombe enceinte par ce biais ? Mettons que l’ovocyte soit beau, on sait que tous les beaux ovocytes ne se transforment pas en beaux embryons ; et que tous les beaux embryons ne s’implantent pas. Alors avec un unique ovocyte à la fois… Combien de ponction naturelle vais-je devoir subir pour que ça marche ? Je lui fais part aussi des réticences de Hope à ce sujet, qui avait écarté cette option la veille : pour elle, la ponction en tant que telle fragilise autant mes ovocytes que les stimulations. Le fait d’aller les chercher dans les ovaires et de les mettre en éprouvette ne leur est pas du tout favorable. La biologiste n’entend pas mes arguments, et insiste.
A ce moment de la conversation, j’ai la désagréable impression d’être un rat de laboratoire qu’elle veut disséquer. Je veux un bébé, alors qu’elle semble surtout tenir à voir de ses yeux cet ovocyte réfractaire à tout traitements et à toute logique médicale.

J’abandonne le sujet et lui parle de la cœlioscopie diagnostique proposée par Hope. Elle admet que l’idée n’est pas mal pour y voir clair. Mais insiste malgré tout sur ces propositions à elle : vos avez trois options auxquelles réfléchir cet été, conclut-elle.
Je rectifie : en fait on a quatre options avec le don d’ovocytes. Erreur stratégique, j’aurai dû m’abstenir : elle me fait littéralement la leçon. Pour elle, ce serait vraiment précipité de partir en don. On dirait dans sa bouche qu’en choisissant en don, on baisse les bras, on arrête de se battre et on prend la voie de la facilité. Abandonner l’idée d’avoir un enfant à partir de ses propres gamètes et partir pour un nouveau combat à l’étranger ne me semble pas forcément le chemin le moins semé d’embûches, mais bon… Je suis au boulot, au téléphone, et j’ai le cerveau complètement embrouillé, alors je la laisse dire. Son petit sermon vient ajouter une couche de culpabilité désagréable à toutes les émotions qui depuis la veille s’empilent. Je n’ai qu’une envie : raccrocher et me retrouver seule, au calme.

Mais il me faudrait la pensine du Dumbledore pour réussir à y voir clair. Car ce jour-là, une seule idée domine toutes les autres : notre cas est tellement désespéré que nos médecins pataugent complètement et ne sont même pas d’accord sur les options à envisager. On est arrivé à un stade où suivre le chemin balisé de la PMA ne suffit plus. On ne sait plus trop quoi faire de nous. Alors on nous offre des bout de pistes, des options, des choix. Et démerdez-vous bien avec ça.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Plus belle au naturel »

  1. A toi de voir ce que tu veux faire, mais pour avoir déjà eu le cas où la doc n’était pas d’accord avec la biologiste, demande leur d’échanger entre elles afin de te faire une proposition plus éclairée.
    Quant au don, ça ne regarde que toi évidemment et ce n’est certainement pas à la biologiste de décider pour toi si tu veux t’imposer ou non une nouvelle ponction.

    Aimé par 2 people

  2. Je trouve la réaction de la biologiste nulle. C’est pas une paire de chaussures que tu vas acheter donc elle se doute que si vous le faites c’est après mûre réflection.
    Tu essaies depuis 3 ans, c’est long et difficile à encaisser. J’ai envie de te conseiller de prendre un avis auprès d’un autre et de reprendre rdv avec Hope cet été pour faire le point sur les infos du biologiste histoire que tu aies toutes les infos pour réfléchir.
    Courage

    Aimé par 1 personne

  3. Et puis le don, ça lui rapporte pas d’argent à la biologiste …

    Moi ce qui me fait halluciner, c’est que Psychoti et toi vous retrouviez au milieu de tout ça. Alors ça va parce que vous être intelligents et qu’à force vous avez un diplôme bac +5 en PMA, mais quid de tous les gens qui n’ont pas un tel niveau de compréhension ?! Déjà que c’est le bordel pour vous entre les explications, les choix et les arguments des uns et des autres … Hope et la biologiste ne peuvent pas discuter ensemble de votre « cas » et se mettre d’accord sur un ou deux choix max ?! Plutôt que de vous laisser l’immense responsabilité de faire le tri entre toutes les options !

    Moi je deviens folle avec mes problèmes « administratifs » rien que pour obtenir un nouveau rendez-vous, mais toi tu as le droit au niveau supérieur de prise de tête ! Va falloir faire un tableau du pour et du contre de chaque option. Ce que tu es prête à encaisser surtout, physiquement et moralement.

    Je t’envoie plein de bisous et surtout beaucoup de courage !

    Aimé par 2 people

  4. C’était également les conclusions des différents biologistes que j’avais rencontré : iac ou fiv sur cycle naturel. Pourquoi pas?
    En revanche j’ai énormément de mal à entendre que l’on passe au don par facilité. Je pense qu’elle ne sait clairement pas de quoi elle parle et à fait preuve d’une grande maladresse. Personnellement je ferais part de ce rdv à Hope pour avoir son avis sur ces propositions (quitte à ce qu’elles échangent comme le suggère très justement la reine) afin que tu puisses prendre une décision, VOTRE décision. Les biologistes oublient trop souvent que c’est NOTRE vie dont on parle avant tout…
    J’aime bien l’idée de la cœlioscopie, car si soucis il y a, que vous alliez vers du don ou en essais avec vos gamètes (iac, fiv ou couette) tu sauras que d’un point de vue mécanique tout roule a priori et Ca vous permettra d’avancer. Même si, pour en avoir eu deux, c’est vrai que Ca n’est pas drôle… mais à chaque fois on m’a enlevé quelque chose et je suis bardée d’adhérences, mon expérience n’est donc pas très objective !
    Courage 🍀😘

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis bien d’accord avec Carotte (et avec toi évidemment), accepter de passer au don d’ovocyte n’a rien de facile, je pense au contraire qu’il faut du courage pour prendre cette décision en cours de parcours. Sinon je ne savais pas qu’on pouvait faire une FIV sur cycle naturel et ponctionner 1 seul ovocyte. Je comprends tes interrogations sur le sujet. Concentrez-vous sur vous, et une façon positive de voir les choses, c’est qu’avoir plusieurs solutions, c’est autant d’opportunités. En choisir une n’exclut pas forcément les autres pour la suite (même si la suite que vous souhaite n’inclut pas ces options). Et encore une fois, c’est ton corps, c’est votre parcours. Vous seuls avez une idée ce que vous êtes prêts à endurer et sur combien de temps.

    Aimé par 1 personne

  6. Ouch… Décidément vous jouez de malchance dans la communication avec le labo, c’est le moins que l’on puisse dire. Je suis d’accord avec ce qui a été dit plus haut : il serait préférable que les différentes parties accordent leurs violons avant de vous mettre face à des options divergentes, et il ne serait pas inutile de relater cette conversation à Hope.
    Et si le don d’ovocyte vous semble l’option la plus favorable, parce que vous avez effectué ce cheminement intellectuel depuis plusieurs mois, parce que cela implique moins de souffrance physique, parce que les statistiques semblent bonnes, etc. Eh bien suivez votre instinct, c’est votre décision et c’est de votre vie dont il est question. Restera alors à décider si vous tentez un coelio ou pas en amont : ça peut permettre de purger toute incertitude, et donc aussi de tourner la page de la pma classique ; mais ce n’est pas non plus anodin comme opération, en tout cas plus fatigant qu’une simple ponction, alors sans savoir s’il y aura un vrai bénéfice, je comprends tes doutes…
    Je retiens surtout que dans tous les cas, personne ne tire la sonnette d’alarme, il n’y a pas d’urgence à trancher cela, alors prenez tout le temps qu’il vous faut pour encaisser les informations et réfléchir. Et si le flou persiste, même si vous devez en avoir marre de voir tous ces médecins, et sans forcément verser dans le nomadisme médical, consulter un confrère pour un troisième regard sur votre situation peut peut-être vous aider à faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre ?
    Du courage surtout. Et des bisous bien sûr

    Aimé par 1 personne

  7. Je croyais naïvement que c’était une chance d’avoir le choix. Mais là, je réalise que ce n’est pas nécessairement un cadeau… Prenez votre temps : votre décision sera nécessairement la bonne, j’en suis convaincue. Bon courage et tiens nous au courant 😘🍀😘🍀😘🍀

    Aimé par 1 personne

  8. Je suis scandalisée par cette réaction qui n’a pas lieu d’être, si déplacée et tellement insensible. Ce qui semble évident en tout cas c’est que vous n’avez pas à payé leurs errances et réflexions, même si elles sont justifiées. Il y a réelle urgence à ce que la biologiste et Hope se voient pour revenir vers vous avec des choix voire même des solutions plus concrètes et moins désordonnées.

    Quoi qu’il en soit la suite n’appartient qu’à vous, peu importe la forme qu’elle prendre.

    Allez, bientôt les vacances tiens-bon !

    Aimé par 1 personne

  9. Oh punaise… Elles ne peuvent pas se parler et se mettre d’accord avant de vous noyer sous leurs théories et leurs idées ?
    Naméo… ça m’énerve !
    J’espère que l’été et les vacances vous aideront à y voir plus clair et d’atténuer un peu cette sensation de retour en arrière…
    Je t’embrasse fort. 😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s