Blog PMA

Agacement du vendredi soir

Il y a cette copine qui est en train d’acheter un appart et qui s’en rend malade de devoir attendre. Entre la première signature et la remise des clés, il s’écoule habituellement trois mois. Et vous comprenez, trois mois, c’est long. Alors elle presse la banque, secoue la notaire… Mais rien n’y fait, parce que « tout est contre elle ». Entre son nouveau job, son nouveau mec et bientôt son nouvel appart, j’avais pourtant l’impression que la vie lui souriait ces temps-ci. Faut croire que je ne me rends pas bien compte. Impatience quand tu nous tiens…

Il y a cette collègue aux enfants un peu grands. Elle ne sait pas si l’aîné sera pris dans l’école qu’il vise ; elle ne sait donc pas si elle passera une partie de son mois d’août à l’aider à s’installer ou si elle pourra partir comme tous les ans en Corse. « C’est tellement pénible de ne pas savoir ! Comment je fais moi pour m’organiser ? ». Incertitude quand tu nous tiens…

Il y a le service Formations qui voudrait savoir si je préfère la session de mars ou de mai. Il y a ma chef qui voudrait que j’inscrive mes congés d’été au planning rapidement. Il y a tous ces gens qui me demandent si on a prévu des voyages ; des sorties ; des weekends. Qui me parlent de leur projets à eux. Qui semblent trouver inconcevable qu’on puisse ne rien planifier. Ils me regardent un peu tristes, l’air de se demander comment je remplis ma vie.
S’ils savaient… J’ai moi aussi mon lot d’impatiences et d’incertitudes, même si je ne leur dis pas. Je remplis ma vie de silence et de PMA. Je vis ancrée au quotidien, sans projet à long terme, parce que je ne sais pas si j’aurai un jour un enfant, parce que je ne sais pas si je ferai une FIV au printemps, parce que je ne sais pas si 2017 tiendra mieux ses promesses que les trois années passées. Je m’occupe en attendant que tout cela se décante, puisque de toute façon je n’ai pas le choix. Et je me découvre patiente, moi qui pensais pourtant ne pas l’être.

Je vis au jour le jour sans me projeter depuis tellement d’années que j’oublie parfois que c’est différent pour la plupart des gens. Ca me revient comme un boomerang quand je les écoute me raconter les détails de leur vie.
Et c’est finalement face à leurs déboires qui n’en sont pas que je sens s’étioler le mur de patience que j’ai bâti.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Agacement du vendredi soir »

  1. Ah donc oui comme tu disais, c’est une soirée « les autres m’agacent »… Je partage..

    Personne n’est habitué à l’attente, la patience, et l’absence de contrôle sur l’avenir, dans notre monde actuel. Tout va tellement vite, optimisé. Non? Moi c’est ce qui me frappe le plus face à toute cette incertitude.
    La PMA, c’est comme aller vers la ceinture noire de la maîtrise de la frustration… Bon , ça fait une belle jambe. Peut-être que ça rend plus fort face à d’autres évènements durs de la vie? Bof.. bon courage et bon weekend quand même!

    Aimé par 1 personne

  2. Ô comme je te comprends…
    Mais je ne vais pas t’être d’une grande aide si ce que tu veux, c’est retrouver une attitude patiente, je suis plutôt du genre à les envoyer balader et à te suggérer de le faire…
    Mais parfois c’est inutile, il y a des gens qui ne comprennent pas…

    Moi j’ai :

    1) cette amie qui ne voulait PAS d’enfant (genre jamais), tombe enceinte accidentellement, le garde, et se plains un peu que « elle sera moche sa robe de mariée, même si c’est pour la bonne cause ça fait chier »
    Elle SAIT pour moi et, comble de l’indélicatesse, j’ai même eu l’impression qu’elle attendait que je propose de lui coudre une jolie robe de grossesse (non, la robe de grossesse pour ce mariage, je comptais la coudre pour MOI)

    2) cette amie insensible qui n’a jamais voulu écouter mes problèmes, qui n’a jamais demandé, et quand je lui ai dit, révoltée qu’elle ne demande pas, m’a répondu que « ça va je pouvais pas deviner! » (euh si… Elle pouvait voir que j’allais pas bien au moins)
    Aujourd’hui elle voudrait des « pouvoirs magiques » pour « ressusciter » sa vieille voiture qui va partir à la casse -_- => si on lui donne des pouvoirs elle en fait CA ?!? (faut préciser en plus que c’est pas quelqu’un qui a des problèmes d’argent, que ça voiture n’avait rien qui sorte du commun ou une valeur sentimentale particulière)

    3) ces contacts qui sur les réseaux sociaux ragent que « les gens arrêtez de vous plaindre voyez le bon côté des choses… » comme si chaque situation difficile avait des bons côtés… Et bah non! Bienvenue dans la vraie vie!
    Comme si à quelqu’un qui tombe du haut d’un escalier, on allait dire « alors… content d’être déjà arrivé en bas ?!? ;-p  »

    Il ne faut pas trop regarder sinon on voit tous ces boulets qui essayent de nous convaincre de la chance que l’on a, par rapport à eux et leurs *vrais* problèmes ou en mode « ouais tout court la vie est superbe à 100% du temps pour qui sait la regarder! »

    Oh… MInce, j’ai gravement fait ma rageuse… J’ai honte (un peu) mais… Voyons le bon côté des choses (c’est dans le thème!) : je me suis défoulée (beaucoup!)

    Aimé par 3 people

  3. Je suis de nature impatiente mais la PMA commence par nous apprendre un autre monde fait d’attente (à revendre), de déceptions (beaucoup) et d’espoir (quand même un peu). Alors forcément le monde des autres ou tout va très vite nous parait d’un décalage.

    Des ondes de réconfort pour les soirs comme ca où le ral le bol à besoin de sortir

    Aimé par 1 personne

  4. Ah j’aurais pu l’écrire cet article… S’ils savaient… « Je remplis ma vie de PMA et d’attente » c’est tellement ça. Les années qui passent, et nous qui restons figés. Je crois qu’au fond on avance quand même, ça ne se voit pas forcément mais le chemin se dessine petit à petit, et il y aura une issue, quelle qu’elle soit.
    Du courage & des bisous ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Il y a tant de choses, tant de décalages qu’on vit à cause de l’infertilité. Pour nous c’est pareil, pourtant maintenant qu’on est lancé dans l’adoption on pourrait se projeter aisément sur les prochaines vacances… mais on a tellement appris à vivre au jour le jour qu’on ne sait plus faire autrement.
    Quant à la copine qui râle pour 3 mois d’attente pour un appart… je ris jaune.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est exactement le terme, « décalage ». Peut-être que de votre coté vous allez réapprendre petit à petit à vous projeter à moyen terme (pour le long terme, ce sera encore une autre étape !). Et avoir le sentiment, petit à petit, de rapprivoiser votre vie. Des bisous

      J'aime

  6. Me sens comme toi.
    ET Malheureusement c’est inévitable on met notre vie en »standby » lorsqu’on est en pma. On evite de fixer des dates de peur de louper une Iac/Fiv, on ne se projete pas car on ne connaît pas ce que demain nous réserve. ..et malheureusement pour nous le reste devient de la bobologie…

    Aimé par 1 personne

  7. Ton article m’a énormément touché…
    La patience…. rohh je la déteste mais elle devient notre Maître mot lorsqu’on arrive en Pma !
    J’ai sacrément appris sur moi depuis le début de ce parcours et relativise maintenant sur les  » problèmes du quotidien »…
    Mais des fois je jalouse les autres , car j’aimerai connaître leurs chance!
    Douces pensées Pyschota.. j’espère que tu pourras faire cette fiv au printemps !

    Aimé par 1 personne

  8. Je suis dans le même état d’esprit… si seulement on pouvait savoir quand et si cette attente prendra fin😰j’ai cette sensation de « brodé » le temps qui passe et de ne pas vivre la vie que j’aurais aimé. Je t’envoie du courage pour affronter cette attente, et aussi pour les remarques des autres. Des bisous 💕

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s