Blog PMA·IAC 5

La routine… pour que la roue tourne ?

IAC 5
L’insémination a lieu hier, et s’est bien passée. Une routine me direz-vous, au bout de cinq. Et c’est vrai qu’il y a un peu de ça. La routine des étiquettes, de la salle d’attente toujours pleine, de la petite salle du fond, des sms échangés avec Psychoti pour se tenir au courant, et des échecs successifs qui nous empêchent aujourd’hui de nous réjouir, malgré nos deux follicules et douze millions de spermatozoïdes inséminés.

Les mauvais symptômes du Puregon se sont comme envolés, et me donnent l’impression de revivre. Plus de mal de tête ni d’intense fatigue. A me sentir aujourd’hui si bien, je réalise à quel point ce traitement ne m’a pas réussis, et non, définitivement, ce n’était pas dans ma tête. Ces injections ont vraiment mis mon corps sens dessus-dessous. Mon teint encore jaune m’en laisse une preuve tangible.

Étrangement, alors qu’il me reste les quatorze jours d’attente et de progestérone, j’ai l’impression d’en avoir fini avec les IAC. J’ai la sensation d’une page qui se tourne. Je sais pourtant que d’ici une dizaine de jours, l’espoir repointera le bout de son nez et me fera tourner comme un lion dans sa cage. Et me fera réaliser que non, je n’en ai pas tout à fait fini avec la phase Insémination.
Mais pour l’instant je suis bien, loin de tout ça. Je pense vaguement à notre rendez-vous de début avril qui déterminera le protocole de la potentielle FIV à venir, et me dis qu’on a le temps. Un mois de répit avant de repartir éventuellement pour une autre bataille. Un mois pendant lequel nous allons pouvoir vivre, tout simplement.

Publicités

17 réflexions au sujet de « La routine… pour que la roue tourne ? »

  1. Cette sensation de routine, je l’ai également ressentie mardi pour mon IAC4… Peur de se faire, une nouvelle fois, de faux espoirs, culpabiliser aussi un peu de ne pas y croire à 100%. Se dire qu’il ne faut pas y penser… mais le simple fait de se dire ça compromet cette bonne intention 🙂
    Bonne escapade ce weekend et je te souhaite de pouvoir rester « loin de tout ça » le plus longtemps possible durant ces 14 jours d’attente 🙂 Evidemment, je te souhaite également un beau +++ 😉

    Aimé par 1 personne

      1. Bien sûr qu’un jour… Il faut chasser ces vilaines pensés… et se dire que vous aurez un enfant, d’une manière ou d’une autre (naturelle (on sait jamais, il paraît que ça arrive..), IAC, FIV, mère porteuse, Dons, Adoption…) La faim justifie les moyens. Pour être mère il ne suffit pas de porter un enfant. Il faut l’élever et le faire grandir dans l’amour. Bon.. bien sûr c’est mieux quand cet enfant est le résultat du mélange de deux êtres qui s’aiment et qu’on peut le porter dans son ventre… Mais, selon moi, ce n’est pas le principal. C’est cette pensée qui m’a aidé à tenir le coup. J’espère qu’elle t’aidera aussi.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s