Blog PMA·IAC 4

Liebster Award

liebster awardFévrier 2016 : IAC 4
Quand j’ai découvert par un morne dimanche pluvieux que Simone m’avait taguée pour les Liebster Award (« sorte de chaîne bloggesque qui permet de mieux se connaître » – elle explique bien, hein, Simone) je n’ai pu que me réjouir : merci Simone pour cette distraction que tu m’offres en ces interminables DPO. Et plus globalement merci d’avoir pensé à moi ; même si je suis plutôt du genre discrète, laissant peu de commentaires sur les blogs des autres, ça ne m’empêche pas d’en lire quelques uns et de frémir (de peur, de joie ou de tristesse) au rythme des aventures des autres bloggeuses.

La règle du jeu recommande de :

1. Remercier la personne qui m’a nommée
Le blog de Simone est assez récent, mais déjà bien rempli. La lire me fait du bien, car elle met souvent de l’humour là où il est pourtant difficile de rire. Elle sait dédramatiser la PMA, elle sait prendre du recul. Mais elle sait aussi reconnaître que, parfois, aucune pirouette ne pourra être efficace : il y a des jours où il n’y a d’autres solutions que courber le dos, se laisser submerger par la douleur et attendre que la tempête passe. Souvent, je me reconnais dans ses mots. Merci Simone.

2. Ecrire 11 choses insolites sur moi
Se dévoiler tout en restant anonyme… Vaste programme !

1- J’ai fait cinq ans de Droit, pour finalement exercer un métier qui n’a rien à voir. Je gagne sans doute deux fois moins que ce que j’aurai pu, mais je suis heureuse de me lever chaque matin. Et ca, ca n’a pas de prix.

2- Je me démêle les cheveux uniquement quand ils sont mouillés : une fois secs, la brosse est bannie ! C’est le secret ultime des cheveux bouclés.

3- A un festival BD une année, j’ai attendu 6h pour une dédicace. Avec mon amie, nous étions les seules filles de la file d’attente. Au début un peu goguenards, les garçons qui nous entouraient nous ont finalement tellement chouchoutées qu’on a passé une excellente journée. Et on est reparties, bien-sûr, avec une dédicace digne d’une oeuvre d’art (en BD, les auteurs ne se contentent pas de signer, ils dessinent ou peignent sur la page de garde).

4- J’ai des origines allemandes, même si ça ne se voit pas forcément : quand j’étais petite pendant les vacances, les gens nous parlaient systématiquement anglais. Mon père a des faux airs de gentleman à la Hugh Grant.

5- J’adore aller seule au cinéma. Je frémis de bonheur quand la salle plonge soudainement dans le noir et que la musique retentit. J’adore l’idée de me couper de tout et de consacrer 2h de ma journée à mon seul plaisir. Un petit plaisir si égoïste qu’il a le goût de l’interdit.

6- En CE2, ma maîtresse nous a parlé de la seconde guerre mondiale. J’ai brutalement réalisé que la guerre n’était pas un truc barbare relégué à des temps préhistoriques, mais quelque chose qu’avaient vécu nos grands-parents, et que je risquais de vivre un jour. Et je n’ai pas compris. Je n’ai pas compris que des hommes intelligents et civilisés puissent justifier le fait de vouloir tuer d’autres gens.
Vingt-cinq ans plus tard, je ne le comprends toujours pas. Les militaires me font toujours un peu peur et me donnent l’impression d’être des meurtriers déguisés.

7- D’une manière complètement irrationnelle et inexplicable, avoir les doigts de pieds vernis me réconforte. Inutile de vous dire que depuis que je suis en PMA, j’ai testé toutes les couleurs possibles et imaginables. Le bordeaux est pour le moment la plus efficace sur mon moral.

8- Je suis tellement nulle en sport depuis toujours qu’en 4ème, mes parents ont abdiqué : c’est la seule matière ou j’ai eu l’autorisation express de ramener des mauvaises notes. Au bac, mon prof a noté sur mon bulletin « Efforts sérieux mais résultats modestes ». La PMA et le sport, même combat…

9- Depuis un peu plus de six mois, je suis végétarienne. Enfin presque végétarienne. J’ai encore de petits écarts, mais ca ne me culpabilise pas. Je sais que petit à petit, sans me forcer, j’arriverai à avoir un régime alimentaire 100% conforme à mes convictions.

10- Je ne sais pas me mettre en colère. Je me sens parfois énervée, agacée… Mais jamais au point d’avoir envie de hurler ou tout casser. Je ne vois jamais rouge, je ne sens jamais un feu immense monter en moi et tout consumer comme le décrivent parfois les gens. Je crois qu’il me manque le gène de la colère, mais je ne suis pas sure que ce soit une mauvaise chose.

11- En vacances avec une amie à Marrakech il y a de ça une dizaine d’années, nous avons été invitées à manger un couscous par un vendeur du souk avec lequel nous avions sympathisé. Tremblantes et hésitantes, nous nous sommes laissées emporter un vendredi soir dans sa voiture vers les quartiers les plus excentrés et les plus pauvres de la ville. J’avais dans la tête des images atroces d’enlèvements de touristes naïves. Nous n’en menions pas large. Mais nous avons été reçues par toute sa famille, au grand complet, et avons partagé avec eux un couscous divin.
Je regrette de vivre dans un monde où la plus innocente des propositions devient suspecte, et où l’on est habitué à se méfier de tout.

3. Répondre aux 11 questions de la personne qui m’a nommée

1- Quelle est ton activité préférée ?
Lire, sans aucune hésitation. Je lis tout : des romans, des essais philosophiques, des documentaires scientifiques, des bandes dessinées. Tout sauf les romans policiers : du temps où j’en lisais, j’étais tellement pressée de connaître le dénouement que je ne profitais pas de l’intrigue. Je les dévorais à toute allure et oubliais l’histoire dès la dernière page tournée. J’en gardais un sentiment de bâclé et d’inachevé, alors j’ai arrêté.

2- Es-tu plutôt du soir ou du matin ?
Du matin sans aucun doute ! Le soir, je pique du nez. Il m’est déjà arrivé de rêver rentrer me coucher alors que je passais une merveilleuse soirée. Et étudiante, je préférais me coucher tôt quitte à devoir me lever à 4h du mat pour finir une disserte en temps et en heure.

3- Quelle est ta recette préférée ?
C’est difficile, car je suis gourmande. Et que mes goûts changent selon les saisons. Mais je crois qu’en ce moment, les lasagnes végétariennes ont ma faveur. Simples, efficaces, réconfortantes.

4- Pourquoi as-tu ouvert ton blog ?
J’ai tenu mon premier journal intime au CP. A l’époque, je l’appelais mon Carnet Secret. Il était rempli de dessins et de mots maladroits. Ca a été le premier d’une longue série : au fil des ans j’ai rempli des dizaines et des dizaines de cahiers.
Et puis j’ai voulu un bébé, et j’ai découvert cette attente folle. J’ai découvert des blogs qui me faisaient du bien, des filles qui disaient avec leurs mots ce que j’avais au fond du cœur. Alors j’ai décidé de publier ce que j’écrivais plutôt que de le garder pour moi. En espérant ainsi, à mon tour, faire du bien à d’autres.

5- Quels sont tes projets prioritaires sur ta « to do » liste ?
Si je devais être totalement honnête, je dirais « fonder une grande et heureuse famille ». Mais la vie et la PMA m’ont appris que parfois, il vaut mieux être prudent et y aller par étape. Alors pour l’instant, je répondrais simplement « avoir un bébé ». On verra plus tard pour le reste.

6- Quelle est la chose dont tu es la plus fière ?
Avoir su dépasser ma timidité. Etre aujourd’hui une adulte comme les autres, qui ose dire les choses et prendre des décisions qui fâchent.

7- Quelle est ta couleur préférée ?
Le bleu-vert dans toutes ses nuances : turquoise, bleu pétrole, bleu canard…

8- Quel est ton plus vilain défaut ?
Je suis un peu pantouflarde et casanière. Il faut régulièrement que je me secoue pour sortir de ma routine. Pourtant, le monde a tellement de merveilles à offrir ! Il me faut des piqûres de rappel pour me souvenir qu’on s’enrichit aussi de l’extérieur.

9- Tu pars seule sur une île, qu’emportes-tu ?
Je ne crois pas que ça me viendrait à l’idée de partir volontairement seule sur une île ! Enfin bon à défaut, j’emmènerai un énorme pile de livres.

10- Y-a-t-il une activité que tu ne pratiques pas et qui te tente ?
La peinture. J’ai des bases en dessin mais je gâche tout dès que je dois y apposer de la couleur. J’aimerai un jour apprendre à peindre.

11- Ton vœux le plus important pour 2016 ?
Être enceinte, bien-sur ! Et poser ainsi les fondements d’une nouvelle vie.

4. Nommer à ton tour 11 blogs
Je ne sais pas trop où en est cette chaîne des Liebster Award, et je ne suis pas très au fait des règles et pratiques de la blogosphère. Je vais donc me contenter de citer des blogs que j’aime suivre, qu’ils parlent de PMA ou de maternité.
Pénélope
EndoPMA
La tête dans l’utérus
Les dessous de la PMA
Le cerle des infertiles anonymes
NonGrossesse
Endolorie
Sol attend
Waity Lily
Adelle
Smooth

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s