Blog PMA

Joyeux Noël bande d’infertiles !

Décembre 2015 : Entre deux IAC
Comme beaucoup de PMettes, j’entretiens un rapport ambivalent avec les fêtes de fin d’année. J’ai toujours adoré Noël : son ambiance douce, ses lumières, ses préparatifs, le bruit du papier cadeaux qui glisse, ses repas interminables, l’odeur des clémentines en fin de journée quand on ne peut pourtant plus rien avaler… Et la famille bien sûr. La famille toute réunie, pour le meilleur et pour le pire – et la magie qui fait que d’année en année on ne retient finalement que le meilleur.
Et puis j’ai voulu un enfant. Et puis Psychoti aussi. Et on s’est mis à croire qu’à Noël prochain on serait trois. On s’est finalement projeté sur celui d’après… Et puis on a arrêté de se projeter. Ca fait trop mal sinon quand décembre revient et qu’on constate que rien n’a changé. Ca fait parfois si mal qu’on en vient à se dire que cette année, non, on ne le fêtera pas. Pas de sapin, pas de cadeaux. La réunion de famille obligatoire en traînant des pieds et en affichant un sourire forcé, en serrant les dents pour ne pas pleurer.
On ne fête plus Noël, on le subit. On ne rêve plus que la journée s’étire, on redoute qu’elle s’éternise.

Cette année, nous avons décidé de prendre le contre-pied de tout ça. Tordre le cou à l’infertilité et son aura morose. Nous ferons les choses en grand. Plutôt que de courber le dos, nous fêterons Noël en amoureux, et y mettrons plus de douceur que jamais. Un peu comme les gens qui affirment « même pas peur » en tremblant quand même un peu face au terrorisme, nous crierons « même pas mal » en tremblant quand même un peu face au parcours tortueux qu’est la PMA.
Nous avons fait le plus beau des sapins, même s’il n’y avait pas d’enfants pour nous aider. Nous allons nous faire plein de cadeaux, même si nous sommes seuls à les ouvrir. Nous dresserons une belle table, avec un repas digne des grands chefs, pour soigner nos coeurs meurtris.
Ce réveillons en amoureux, c’est comme un cadeau que l’on se fait. Pour panser nos plaies, pour mettre du baume sur nos coeurs lacérés, pour mieux vivre les repas de famille qui derrière s’enchaîneront.

Joyeux Noël à toutes. Amusez-vous, riez, faites le plein de bonnes choses. L’infertilité nous vole déjà tant, ne la laissons pas en plus nous prendre nos fêtes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s