Blog PMA·IAC 2

Et voilà nous y sommes

106Novembre 2015 : IAC 2*
Comment vous dire…
Comment vous dire ce qui a déjà été dit mille fois ailleurs ? Comment vous dire la folie des hommes, et le choc brutal qui nous a fait basculer vendredi dans une autre réalité ? Comment ne pas vous le dire, faire l’autruche, mettre tout ça de côté pour juste vous parler de PMA ?
Comment évoquer cette IAC 2 dont je ne me préoccupe absolument pas ? Comment vous raconter ces DPO qui pour une fois me laissent dans l’indifférence la plus totale ? Comment vous expliquer que l’envie d’un enfant, plus que jamais, me semble l’acte le plus égoïste qui soit ?

Je ne sais pas comment vous dire tout ça. Les mots s’envolent et se cachent, et il ne reste que l’effroi. Peut-être que j’en ai trop lu, trop vu et trop entendu. Peut-être que je me suis gavée d’informations pour ne surtout pas avoir à penser, réfléchir et analyser. Anesthésier mon cerveau et refuser l’évidence. Une part de moi pourtant s’y attendait : ma première pensée vendredi soir, alors que j’étais bien en sécurité sur mon canapé, a sinistrement été et voilà nous y sommes.
Mais peut-être que j’avais besoin de l’entendre encore et encore, qu’on me le raconte de toutes les manières possibles et imaginables pour arriver enfin à y croire. Oui, effectivement, nous y sommes. Ce moment tant redouté, nous l’avons cruellement vécu et risquons de le revivre encore et encore.

Il paraît que la vie continue. C’est vrai. Le temps passe et poursuit sa course, indifférent à nos misères humaines. Comme beaucoup j’ai retrouvé mon quotidien, mon travail, mes habitudes. Demain, j’irai aussi faire la prise de sang qui finalisera cette IAC 2. Peut-être que je serai un peu moins indifférente, peut-être que je me souviendrai que ma vie à moi, en ce moment, est censée être centrée sur ça.
Mais pour l’instant, je suis encore un peu hébétée, sonnée, abasourdie. Et parmi toutes les questions qui se bousculent dans ma tête, je me demande parfois ce qui nous pousse encore à nous battre si fort pour tenter de concevoir un enfant.

*Novembre 2015, attentats terroristes à Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s