Blog PMA·IAC 2

L’écho artisanale

Novembre 2015 : IAC 2
J11, encore un jour où je ne travaille pas (je savoure vraiment ma chance* mais entre nous, j’aimerais bien qu’elle se déporte un peu sur le résultat final…). Dans mon centre PMA, pas de rendez-vous horaires pour le contrôle folliculaire, juste un créneau de 2h où chacune se pointe quand bon lui semble. Puisque je le peux, je décide d’y aller le plus tard possible pour éviter la foule des dernières fois.

C’est réussi : à 9h la salle d’attente est presque vide. Au point qu’un gros doute m’assaille : et si j’étais venue trop tard ? On m’appelle tout de même pour la prise de sang (qui me laisse un gros bleu) et on me demande si j’ai déjà fait mon écho. Apparemment, les internes qui la pratiquent sont déjà tous partis… Au secours !

Après agitation dans le couloir, la petite dame chinoise apparaît (je l’aime de plus en plus cette petite dame là). Entre temps, la salle d’attente s’est un peu remplie. La fournée de celles qui ne travaillent pas ce jour-là, sûrement…
Elle m’appelle et on fait le point sur la situation (IAC 2, J11, Gonal f 50ui depuis J5 – j’ai l’impression de n’être qu’une succession de chiffres). Etrangement, elle note tout sur un petit carnet au lieu de taper à l’ordinateur. J’ai un peu peur que la feuille parte aux oubliettes et mon dossier avec. Je me réjouis par contre de la comprendre de mieux en mieux. Est-ce moi qui m’habitue ou elle qui fait des progrès spectaculaires en prononciation ?

Je me déshabille, me mets en place sur le siège des tortures et elle me tend son carnet et son stylo. Il va falloir que je l’aide et que je note ce qu’elle voit à l’écran. Que je quoi ?! Je me retiens d’éclater de rire : je suis en position gynéco les fesses à l’air et pour je ne sais quelles raisons étranges je dois jouer les secrétaires.
Ceci dit je m’arrête vite de rigoler quand elle énumère mes follicules et leur taille. Je n’en finis pas de noter. Le plus gros fait 13mm, suivi de beaucoup de 12mm, puis 9mm, puis 8mm et ainsi de suite. Des tonnes et des tonnes de follicules. Aïe. L’endomètre par contre est top, comme la dernière fois. C’est toujours ça de pris…
Pendant que je me rhabille, elle se veut rassurante : à J11 ce n’est pas alarmant de ne pas avoir encore de follicule mature. Mouais… Je commence à suffisamment m’y connaître pour savoir qu’une ribambelle de follicules qui poussent tous en même temps, ce n’est pas vraiment la panacée pour une IAC…

14h30, coup de téléphone de l’infirmière. On fait une petite pause dans les injections le soir même, reprise le lendemain et écho le sur-lendemain. Ca me semble tellement bizarre que je lui fais répéter : une pause d’un jour, vraiment ?
Je sais pas où cette IAC 2 nous mène, mais définitivement, je trouve que tout ça sent un peu le roussi.

*En parlant de chance… Un des trèfles à quatre feuilles s’est pris dans ma manche pendant que je les arrosais : décapité net. Puis mon chat les a soudainement trouvé drôlement rigolos et en a mangé deux (enfin, il les a lui aussi décapité et les a laissé en miettes sur le parquet). Le dernier, le Survivor, n’a pas semblé apprécier plus que ça d’avoir été rapatrié à l’intérieur pour cause de froideur automnale (ou alors ses copains lui manquent, va savoir ?). Bon ben, je l’ai remis dehors, tant pis s’il gèle. C’est pas comme si j’étais vraiment superstitieuse en même temps… On est d’accord que ça ne veut rien dire, hein ?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s