Blog PMA

On mange quoi ce soir ?

Septembre 2015 : C19
Il y a des jours où je ne sais plus trop quoi manger. Où je suis juste démunie face à une liste de courses que je peine à écrire. Où j’ouvre la porte du frigo, puis des placards de la cuisine, pour refermer le tout, perplexe.
Sans doute parce qu’il y a eu pas mal de chamboulements dans mon alimentation ces derniers mois. Sans doute aussi parce que j’avais pris mes marques et trouvé mon petit rythme estival en jonglant entre différentes recettes de salades, et que la nouvelle saison qui s’annonce me pousse à revoir mes menus*. Sans doute enfin parce que depuis la dernière écho pelvienne, une pression nouvelle pèse sur mes repas : plus que jamais, le doute quant à l’influence de mon alimentation sur mes ovaires plane. Et si réellement, mes ajustements de cet été avaient permis d’améliorer les choses ?

Sauf que voilà, mes nouveaux principes alimentaires sont un brin contraignants et me laissent souvent les bras ballants.
Suite aux recommandations du Glaçon (complétées par des tonnes de lectures), je mange bio depuis le printemps. Enfin, dans la mesure du possible. Car ce n’est pas le tout de prendre la décision, encore faut-il réussir à l’appliquer.
Je vis dans une région où l’agriculture biologique n’est pas vraiment le point fort. Oubliez le petit producteur local, qui en plus de vous vendre des denrées bonnes pour la santé vous met du baume au cœur : grâce à lui vous devenez locavore et faites à chaque approvisionnement un geste pour l’environnement. Chez moi, les légumes sont arrosés de pesticides en tout genre, et le cultivateur noie ça sous le doux concept de la proximité : puisqu’ils ont poussé juste à côté, ça ne peut être que bon ! Ou pas.
Je me suis donc tournée vers les magasins spécialisés, labellisés bio. Et j’ai manqué d’avaler mon cabas quand j’ai vu les prix affichés. La santé n’a pas de prix, oui… Il y a des limites à tout quand même.
J’ai donc fini dans ma grande surface habituelle, où le décryptage d’étiquettes est vite devenu mon occupation favorite. Saurez-vous repérer le petit label AB d’un seul coup d’œil ? Car les fourbes aiment disséminer les produits bio au petit bonheur la chance dans chaque rayon ; ils doivent aussi trouver drôlement rigolo de les changer de place régulièrement. Où comment découvrir qu’avec le bio, vous allez doubler votre temps de courses en vous lançant dans des parties de cache-cache incongrues (d’autant que demain, vous retourner sans doute dans votre magasin labellisé bio hors budget pour faire l’appoint sur ce que vous n’avez pas trouvé…).

Au cours de mes lectures, j’ai par ailleurs été plus que troublée par le traitement des animaux destinés à notre consommation. Au début, je me la suis un peu jouée « oui, bon, ça va, on sait tout ça. J’assume quand même mon régime d’omnivore ! ». Sauf que pas vraiment en fait. De mois en mois, j’ai réduit ma consommation de viande (ce qui arrange d’un coup d’un seul mon porte-monnaie, parce que la viande bio…). Aujourd’hui, je n’en mange grosso-modo que quand je suis invitée quelque part. Il faut croire que je n’ai pas encore fait mon coming-out de végétarienne…

Bien-sûr, chercher à manger bio revient à vouloir manger sain. Et donc à bannir peu à peu certains ingrédients, comme l’huile de palme (pour ne citer qu’elle), malheureusement présents dans bon nombre d’aliments de l’industrie agroalimentaire.
Et pour compliquer encore un peu la donne, j’essaie, pour chouchouter mes ovaires, de manger à indice glycémique bas.

Beaucoup de contraintes et de changements alimentaires en peu de temps donc. Pas étonnant que je patauge un peu. Enfin, il paraît que c’est normale, changer ses habitudes prend du temps. Et puis, si ça peut m’aider à tomber (enfin) enceinte… Je me sens même tout à fait d’attaque pour compliquer encore un peu la donne et intégrer les menaces Listéria et Toxoplasmose à la préparation de mes repas ! Si seulement…

*Sans doute aussi parce que je rentre tout juste d’une semaine délicieuse en Italie, où nous avons mangé dehors tout le temps et ne nous sommes privés de rien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s