Blog PMA

Adieu Dc Gentleman

Juillet 2015 : C17J24
Il faut quand même que je vous explique pourquoi nous avons quitté le Dc Gentleman, cet homme chaudement recommandé par le Glaçon et encensé sur Internet. Soit nous sommes particulièrement exigeants, soit nous sommes tombés sur un mauvais jour, mais il se trouve qu’il ne nous a pas fait terrible impression.

Au premier rendez-vous déjà, il nous avait semblé un peu flou dans ses propos. Il nous avait prescrit tout un tas de nouveaux examens assez poussés, les rajoutant sur son ordonnance au petit bonheur la chance, au fur et à mesure que cela lui passait par la tête.

Ayant toutefois toute confiance en le jugement du Glaçon, j’étais bien décidée à lui laisser une chance. Et puis mes doutes s’étaient trouvés balayés lors de l’hystero, puisqu’il avait été incroyablement doux et prévenant (les dépassements d’honoraires par contre, commençaient déjà  sérieusement à me faire grincer des dents).

Rendez-vous bilan donc, au retour de nos vacances, pour qu’il examine les résultats de tous ces examens qu’il nous avait prescrits. Peut-être la chaleur actuelle lui tournait-elle la tête (dans son bureau pourtant climatisé – grâce aux dépassements d’honoraires sûrement), mais dès le début de l’entretien il était brouillon, flou, et semblait complètement perdu. Pire que la première fois. Il nous posait des questions sans en écouter les réponses, secouait nos papiers dans tous les sens, ne faisant que survoler les résultats, demandant soudainement un « pourquoi vous avez fait ça au fait ? » (heu, peut-être parce que tu nous l’as demandé ?!) pour au final décréter « bon, vous n’avez rien de grave ni l’un ni l’autre, donc on va faire une petite stimulation légère ! ».
Hum. Comment dire… Ce n’est pas comme si nous venions de passer notre automne, notre hiver et notre printemps à cela déjà…

Psychota : C’est à dire qu’on en a déjà fait six sans succès, donc il faudrait peut-être passer à autre chose…
Dc Gentleman : Ha oui. Bon ben on va peut-être faire le protocole pour la FIV alors.
Psychota (un peu déroutée) : On ne passe pas par la case insémination ? Directement en FIV ?
Dc Gentleman : Oh, ben, le spermogramme est plutôt bon, il y a que vos OMPK donc ça ne va pas nous avancer beaucoup… Enfin si, c’est vrai, ça permet de passer le col et la glaire, tout ça, donc ça peut aider un peu oui… Vous aurez quand vos prochaines règles ?
Psychota (méfiante, sentant le coup du mois d’août arriver) : Mi-juillet.
Dc Gentleman : On peut tenter quelque chose mais uniquement si elles arrivent avant le 17 juillet, je pars en vacances le 1er août donc il faut que l’ovulation ait lieu avant ça.
Psychota (de plus en plus circonspecte) : Un autre médecin de la clinique ne pourra pas prendre la suite au mois d’août, si jamais ?
Dc Gentleman (petit sourire, un peu bafouillant) : Oui, non, vous savez le mois d’août… Et puis il vaut mieux que ce soit moi (comprenez : j’aimerai autant empocher moi-même les dépassements d’honoraires mirobolants). Bon aller, on part sur un truc léger hein, un truc naturel.
Psychoti (complètement perdu par la notion de « truc léger ») : Excusez-moi mais je ne comprends pas bien là, on fait quoi au final ? Une stimulation, une insémination, une FIV ?
Dc Gentleman (un peu hautain) : Une insémination, c’est ce qu’on vient de dire avec votre conjointe !
Psychota (qui réalise qu’il veut lui faire une insémination sur cycle naturel, le truc qui a de très mauvaises statistiques et qui, vu ses cycles à elle, ne risque pas de marcher) : Oui d’accord mais sur cycle naturel ça ne marchera pas, il m’a fallu double dose de clomid en stimulation pour ovuler comme il faut !
Dc Gentleman (se penchant sur son ordinateur) : C’est écrit ici que vous avez des cycles réguliers… Ce n’est pas le cas ?
Psychota (blasée que les gyneco ne lisent pas les comptes rendus en entier, et ne comprennent pas qu’on puisse avoir des cycles réguliers mais néanmoins pourris) : Ils sont réguliers puisqu’ils durent toujours 32 jours, mais avec une ovulation tardive et une pha…
Dc Gentleman (sur un ton sec) : c’est bon, c’est bon, j’ai compris. On va faire comme une stimulation, mais qui se termine par une insémination. Donc deux comprimés de clomid…
Psychota (au bord du gouffre, qui ne pensait pas devoir ramer autant pour obtenir une IAC standard avec injections de gonadotrophine) : avec le clomid mon endomètre reste fin, donc peut-être qu’il vaudrait peut-être mieux essayer les injections…
Dc Gentleman (sur un ton de reproche) : C’est une donnée que je n’avais pas ça ! (en fait si, il suffisait de lire la lettre de recommandation du Glaçon… ou écouter tes patients quand ils te parlent) Bon alors on va partir sur des injections de Gonal f, mais uniquement si vous avez vos règles avant le 17 hein ! Parce que bon, il faut faire l’insémination avant le 1er août… Sinon, on fera ça sur le cycle de septembre.

J’ai passé sous silence le fait que même en ayant mes règles dans les temps, rien ne garantissait que le Gonal f me fasse ovuler sous 14 jours, et donc avant la fameuse échéance du 1er août.
En sortant, j’étais juste abasourdie qu’en l’espace de cinq minutes, il ait réussis à envisager pour nous une stimulation, une FIV, une insémination sur cycle naturel, une insémination avec clomid et une avec Gonal f. Autrement dit tout le panel de la PMA, pour la simple raison qu’à aucun moment il ne s’est donné pas la peine de lire notre dossier ou de nous écouter. Ce médecin avait simplement l’air de distribuer ses diagnostics de la même manière que les examens : avec une nonchalance et une légèreté à toute épreuve. Le montant de la consultation me restait aussi un peu en travers de la gorge, me faisant brusquement comprendre qu’une PMA avec lui engloutirait notre budget vacances dans son intégralité. Quant au fait d’ovuler à la date qui l’arrange lui… C’est bien mal connaître mon corps !
Psychoti était encore plus décontenancé que moi, d’autant qu’il avait eu du mal à suivre la conversation qui pour lui n’était qu’un vaste charabia. En sortant, il m’a juste dit « il aurait dû te donner directement son bloc d’ordonnances, tu avais l’air de mieux t’y connaître que lui… Au final il a fait ce que tu lui as dit. »

Le lendemain, grâce à mon éternel et fidèle ami Internet, j’ai listé les centres PMA publics facilement accessibles de chez nous (vu l’expérience de ma copinaute pour ses deux premières IAC et les contraintes d’organisation que cela impliquent, j’ai pleinement conscience que l’accès est un point essentiel à ne surtout pas négliger). Par chance, celui qui me plait le plus (de part sa situation et sa réputation) nous propose un rendez-vous pour début août. Il n’en fallait pas plus pour me décider.
J’en ai parlé à Psychoti le soir venu, et n’ai pas eu besoin d’argumenter beaucoup. Je crois qu’ajouter au reste, la perspective d’un mois de juillet peinard le laisse un peu rêveur après l’année que nous venons de vivre…

Fuck Dc Gentleman, ses diagnostics aléatoires et ses dépassements d’honoraires. Hôpital, tiens-toi prêt, on arrive !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s