Blog PMA

Dc Gentleman

Mai 2015 : C16J6
Puisque les six stimulations ont été un joyeux fiasco (mais ont donné quatre cycles Parfaits ! Voyons les choses positivement), nous voilà reparti pour un tour : nouveau gynéco, nouveaux examens, nouveau protocole pour nouvelles tentatives.

Ce nouveau gyneco tout d’abord : chaudement recommandé par le Glaçon, encensé sur Internet comme étant « à l’écoute », « d’une grande gentillesse », « disponible ». Il nous a reçus dans un cabinet joliment décoré, moderne et malgré tout cosy, dans lequel tout est fait pour qu’on s’y sente bien (tout en s’inquiétant vaguement du dépassement d’honoraires pratiqué pour obtenir un tel degré de confort). Il est lui-même un peu à l’image du lieu, souriant, charmant, gentleman. A l’inverse du Glaçon qui avançait droit au but (et sans trop se préoccuper de savoir si vous suiviez), il prend des détours, est parfois un peu flou dans ses propos, mais finit malgré tout par arriver à bon port. Je crois que la carrétitude et l’efficacité clinique du Glaçon vont me manquer, je m’y étais habituée en fin de compte. Six mois que je la voyais tous les quinze jours, j’ai un peu l’impression de perdre une vieille copine…

Avec le Dc Gentleman, nous avons tout d’abord fait le point sur la situation : il a regardé le spermogramme de Psychoti, mes prises de sang, les clichés de l’hystérosalpingographie. Il m’a fait une échographie pelvienne (qui a dit « une de plus » ?!) pour vérifier l’état de mes ovaires (après avoir été « collier de perles » du temps du Glaçon, ils sont devenus « joli nid d’abeilles ». Autant pour les métaphores ovariennes…). Il a écouté le bref résumé des six stimulations.
Comme nous l’espérions, nous avons selon lui toutes nos chances en IAC (Insémination Artificielle avec sperme du Conjoint). Mais avant de se lancer, nouveaux examens pour voir si on ne serait pas passé à côté de quelques choses, et pour affiner aussi ce que l’on sait déjà. Au programme des réjouissances, un nouveau spermogramme plus détaillé et une échographie scrotale pour Psychoti (vous auriez vu sa tête… Je crois qu’il a ressenti ce que nous les filles avons vécu la veille de notre premier rendez-vous gynéco : mélange de malaise, de gène et d’angoisse à l’idée de montrer ses parties intimes pour la première fois à un inconnu) ; une hystéroscopie (qu’il pratiquera lui-même à son cabinet) et diverses prises de sang pour moi.
Comme le Glaçon, Dc Gentleman semble vivre dans le pays merveilleux des gens qui n’attendent pas pour leurs rendez-vous médicaux, car à l’entendre nous allions réussir à expédier tout ça vite fait et commencer notre première IAC en juin. Mais d’où sortent ces médecins pour avoir si peu les pieds sur terre ?! Je crois qu’ils ne vivent pas dans le même monde que nous. Ou alors ils ne consultent eux-mêmes que leurs copains de fac qui bien-sûr les font passer en priorité, et n’ont donc aucune notion de temps d’attente. J’ai gardé mes réflexions pour moi, précisant seulement qu’en juin ce ne serait pas possible car nous serions absents la deuxième quinzaine, soit en première partie de cycle (celle où il faut impérativement être là pour le suivi des follicules…). Pas de soucis, ce sera juillet alors ! Mais pas août, il part en vacances.
Juillet… Cette échéance me remonte le moral. Juillet serait parfait. Si tout s’enchaîne bien, nous aurons effectivement le temps pour tous nos nouveaux examens, partir nous dorer au soleil et revenir bronzés et détendus pour notre première IAC. Juillet ne m’a jamais semblé aussi beau.

Ce n’est qu’arrivée à la maison que j’ai réalisé que la date de l’hystéroscopie allait poser problème : elle doit être faite en début de cycle (une fois les règles finies mais avant l’ovulation). Soit toujours en cette même période où nous avons programmé nos vacances (quand je pense que nous avons calculé et re-calculé la date de notre départ en fonction des stimulations et de la suite possible…). Ce qui veut dire que je ne pourrai la faire qu’au cycle d’après, celui de juillet, et que cela repousse la IAC à septembre. Perdre deux mois comme ça pour cause de dix jours de vacances me semblent soudainement bien cruel. Maintenant que j’ai entraperçu juillet, je ne me sens plus du tout capable d’attendre tout l’été sans rien faire.
Je réalise subitement que je ne suis qu’à J5 de mon cycle… Et décide de tenter ma chance : je rappelle la secrétaire du Dc Gentleman, lui explique les choses (je remplace juste « vacances » par « déplacement » histoire d’avoir l’air plus sérieuse), bataille légèrement, rame un peu, mais finis par obtenir un rendez-vous pour J10. Merci, merci, merci Dc Gentleman de m’avoir casée en plus sur votre planning surbooké. Vous venez de potentiellement sauver mon été (et mon état mental par la même occasion). Espérons juste que la suite suivra et que Psychoti obtiendra lui aussi ses rendez-vous dans les temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s