Blog PMA·Stimulation 2

Portées disparues

Janvier 2015 / C11-J33 : Stimulation 2
DPO17 et toujours rien, de qui se moque-t-on ? Pour une fille habituée aux phases lutéales de neuf jours, c’est quand même un peu fort ! Ha ça, il a bien marché ce traitement, peut-être même un peu trop ! Et voilà le plus beau paradoxe de la fille en essais : attendre impatiemment ses règles…

Ce traitement, justement, qu’est-ce que c’était ?
Comme prévu, du clomid pour faire grandir mes follicules. Puis une injection d’ovitrelle (effectuée toute seule comme une grande dans ma salle de bain, et ouais !) pour déclencher l’ovulation. Puis une combinaison infaillible d’hormones pour épaissir mon endomètre jugé trop fin et permettre au petit embryon potentiel (et rêvé) de s’implanter : patchs de vivelledot (œstrogène) et ovules vaginaux d’utrogestan (progestérone). Que du bonheur… Tandis que les patchs t’arrachent gentiment des micro-poils dont tu ne soupçonnais même pas l’existence, les ovules vaginaux, une fois dissous en toi, ressortent joyeusement en une pâte blanchâtre des plus raffinée. Protège-slips obligatoires, c’est moi qui te le dis. Et pour les câlins, ne prend pas cet air dégoûté ! Mais pense toutefois à éteindre la lumière.
Seul point positif : les effets secondaires. Je n’en ai eu aucun à part une poitrine ferme et gonflée comme je n’ai jamais osé en rêver. Ha, tu vois, il n’y a pas que du mauvais dans tout ça !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s