2- Essais nature·Blog PMA

Essais & abstinence

Octobre 2014 / C9-J17
Lors du bilan de fertilité, les hommes ont l’immense privilège d’effectuer un spermogramme. Avis au lecteur mâle qui se serait égaré sur ce blog : non, je ne vais pas vous décrire ledit spermogramme. D’abord parce que je ne l’ai pas passé moi-même, ensuite parce qu’avec Psychoti nous avons passé un accord tacite : on n’entre pas dans les détails de nos examens respectifs. Nous n’avons pas pris cette décision comme ça, de but en blanc. Elle s’est imposée d’elle-même. Cela ne m’a pas semblé opportun de lui décrire ces moments de réjouissance extrême ou ta pudeur et ta dignité ne sont pas conviées. Il a dû ressentir à peu près la même chose, car ne s’est pas étalé sur le sujet. Je sais juste qu’il y est allé avec beaucoup d’appréhension, redoutant sans doute encore plus le résultat que le déroulé de l’opération.

Ce que moi j’en ai retenu, outre le fait que ça ait mis Psychoti dans un état de stress fébrile, c’est que c’est l’exemple type de l’examen contradictoire.
Il nécessite une abstinence de deux à six jours (nous avons coupé là poire en deux et opter pour quatre jours). Qu’est-ce que quatre jours sans faire l’amour me direz-vous ? Pour un couple en essais (même si c’est un couple sans beaucoup d’espoir…), quatre jours, c’est une éternité. C’était autant de risques de passer à côté de l’ovulation et de gâcher un cycle. Surtout si on y ajoute l’abstinence que vous vous êtes imposés avant chaque echo (car dixit Psychoti « on sait pas trop ce qu’elle voit là dedans… »), avant l’hystéro-truc, mais aussi après l’hytéro-truc (car après l’hystero-truc, votre col de l’utérus saigne d’avoir été si violemment agressé).
Autant dire qu’entre mes règles détraquées de dix jours (les fameuses règles mystères, oui, oui… Car en plus de se faire désirer, elles ont traîné en longueur. Que du bonheur…) et les abstinences programmées qui ont suivies, notre vie sexuelle est quelque peu ralentie. Quoi de plus normal pendant les essais bébé* ?!

* Je sais, j’avais dit que pendant les deux cycles d’examen nous ferions une petite pause dans les essais. Pas de pression puisque pas tellement d’espoir… Mais je vous ai déjà parlé de l’espoir fou, non ?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s