2- Essais nature·Blog PMA

Collier de perles

Septembre 2014 / C8-J14
Premier examen à J12 : l’échographie pelvienne. Pelvienne ? Ca veut dire en interne. Le gynécologue regarde ce qui se passe en toi via ton vagin. Oui, oui. Ca ne fait pas mal, c’est juste un peu gênant d’être là, allongée en position gyneco, pendant de (trop) longues minutes.
Et c’est là que je découvre mon corps, vu de l’intérieur. Tout d’abord, je ne vois rien. Des zones grisées, d’autres noires, des petites tâches blanches parfois. Le Glaçon semble par contre voir un tas de choses, elle fait des virages à 180 degrés pour ne rien louper, et marmonne beaucoup dans sa barbe (qu’elle ne porte pourtant pas). J’entends quelque chose qui ressemble à « itolitic », alors je finis par demander ce qu’il en est. Là, elle s’anime ! Et m’explique enfin. « Vous voyez le rond noir là ? C’est votre ovaire. Et les petites perles qui l’entourent ? Ce sont des micro-kystes. Vous avez des ovaires micro-polykystiques ».

Elle m’explique en quelques mots ce que cela signifie, et j’écoute ce que je sais déjà : parmi mes copinautes, l’une a des ovaires polykystiques. Le fait que les miens soient « micro » ne semble pas changer grand chose à la donne.
J’ai donc des micro-kystes aux ovaires (en réalité il ne s’agit pas de kystes mais des restes de follicules qui se collent les uns aux autres pour former une sorte de barrière autour de mes ovaires – le fameux collier de perles vu à l’echo –), ce qui rend mon ovulation difficile, donc tardive et de mauvaise qualité (on y est donc… mes doutes étaient fondés). Chaque cycle, le follicule dominant a du mal à percer la barrière pour libérer l’ovule. Il traîne, prend du retard… Et finit par éclore d’un ovule déjà vieux et flétri (je sais, je sais, j’ai des explications imagées et poétiques). Cela explique aussi en partie pourquoi ma phase lutéale est si courte, car le corps jaune de mon ovule (vieux et flétri, donc) n’est pas en mesure de fournir toute la progestérone qu’il faudrait.
Alors que je n’en suis qu’au premier examen, je comprends déjà qu’il nous sera bien difficile (voir improbable) de faire un bébé sans un petit coup de pouce. Je ne le prends pas mal, je m’y attendais. Je suis presque soulagée de savoir enfin ce qu’il en est, de pouvoir mettre un nom sur ce problème dont je soupçonne l’existence depuis six mois déjà. J’espère juste qu’il n’y aura rien de plus, que tout ira bien du côté de Psychoti, et que la solution résidera dans une stimulation simple (des petits comprimés, quoi).

Avec tout ça et sans surprise, pas l’ombre d’un follicule mûr à l’horizon. Je rappelle au Glaçon qu’habituellement j’ovule vers J25, et donc qu’à J12, on ne risque pas de voir grand chose… Elle n’en démord pas et veux vérifier : rendez-vous pris à J17 pour une nouvelle écho. J’ai aussi comme consigne d’attendre avant de faire la prise de sang initialement prévu à J15, car il s’agit de dosage à faire en phase lutéale (après l’ovulation, donc).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s